Maudites résolutions!

Dernière mise à jour : 19 janv.

C’est le début de l’année, vous montez sur votre balance et constatez l’effet du temps des fêtes en confinement. Bouffée d’angoisse, résolution : à partir de lundi, je surveille mon alimentation! Février arrive, vous avez levé le coude plus régulièrement dans les dernières semaines, une publicité du défi 28 jours sans alcool apparaît : c’est décidé, début février, j’arrête de boire pendant un mois! Dimanche soir, fin de semaine bien arrosée, vous avez fumé deux paquets de cigarettes, les poumons vous brûlent : c’est décidé. J’en fume une dernière et je jette le paquet.


Voyez-vous la tendance qui se dessine? Ce n’est pas une question de hasard si nous décidons de mettre en place des changements dans notre vie à des moments spécifiques. En effet, plusieurs études ont mis en évidence un effet nouveau départ à des moments clefs dans l’année : début janvier, retour des vacances, au début de l’année scolaire, après son anniversaire, en début de semaine ou encore suite à un déménagement[1]. C’est donc dire que plus le moment choisi est significatif pour nous, plus il sera facile d’amorcer la transition.

Évidemment, c’est une chose d’amorcer un changement, c’en est une autre que de les maintenir dans le temps. La clef réside dans les objectifs qui sont fixés. Si demain matin vous décidez d’arrêter de fumer, de commencer à vous entraîner, de commencer un régime, de laisser votre conjoint et de trouver un nouvel emploi, il y a de fortes probabilités que vous préférerez rester dans votre lit, bien au chaud sous les couvertures, à l’abri de toute la pression que vous vous imposez. De plus, si vous vous alliez avec un.e ami.e, un membre de votre famille ou toute autre personne significative pour vous motiver et vous entraider, vous augmentez encore les chances de maintenir les changements désirés dans le temps!


En résumé, pour que vos résolutions tiennent le coup, il faut savoir choisir le bon moment pour les amorcer, se fixer des objectifs qui sont réalistes et s’assurer d’avoir du soutien!

[1] THALMANN, Y.-A. L’effet nouveau départ. Cerveau & Psycho. Décembre 2021; Numéro 138, p.60-62.

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Définit par le Larousse comme étant la ‘’faculté intuitive de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent’’, l’empathie est une posture, une manière de recevoir l’autre qui peut grand

Jeudi matin, je regarde les nouvelles. Je navigue sur mes réseaux sociaux, je passe du temps sur Reddit, et je me sens complètement dépassé. C’est la guerre, encore. Une qui pourrait faire basculer la