top of page

Combattre l'exclusion

J’ai passé la majeure partie de ma carrière en intervention à combattre l’exclusion. J’ai accompagné des personnes qui vivent avec des problématiques de santé mentale, de consommation, de problèmes d’adaptations en tout genre qui rendent parfois l’insertion et le bon fonctionnement social difficile, voire même impossible. J’ai développé au fil du temps, de mes expériences, un bagage de connaissance et une approche qui me permet encore aujourd’hui d’accompagner au quotidien des dizaines de personnes à titre de travailleur autonome aux prises avec des problématiques de santé mentale et des difficultés d’adaptation en tout genre.


Et pourtant, lorsque vient le temps de parler des professionnels pouvant faire partie des solutions pour faire face aux problèmes du réseau en santé mentale, les éducateurs spécialisés sont encore trop souvent exclus de la discussion[1][2].


Je me considère professionnel, éthiquement responsable. Je suis membre de mon association, impliqué sur le CA. C’est donc dire que je reconnais comme étant mien le code de déontologie de l’AEESQ[3]. C’est aussi dire que s’il y a une plainte à mon égard, je me soumettrai volontiers au processus mis en place par l’association[4]. C’est aussi pour cette raison que j’ai une assurance responsabilité : pour protéger les personnes que j’accompagne. Nul n’est infaillible. Je considère qu’il est aussi de mon devoir de continuer à me former, pour être à jour, à la fine pointe des connaissances du milieu dans lequel j’œuvre. C’est aussi pour cette raison que je vais chercher de la supervision externe : pour me questionner, pour me mettre au défi, pour continuer d’apprendre mon métier, et aussi pour décompresser lorsque c’est nécessaire.


Alors pourquoi les éducateurs spécialisés sont régulièrement exclus du discours entourant les solutions en santé mentale? Parce que nous ne faisons pas partie d’un ordre professionnel.


Quelle est la différence entre une association et un ordre? L’association est un regroupement de professionnelles qui a pour mission de représenter ses membres en défendant leurs intérêts et en soutenant leurs développements professionnels[5]. Les ordres ont pour mission unique de protéger le public, d’assurer la qualité des services et de veiller au développement des professions[6]. Elles sont encadrées par l’office des professions[7], une instance gouvernementale qui a pour mandat de veiller à ce que le Code des professions soit respecté par les ordres. C’est aussi l’office des professions qui a le pouvoir de créer un nouvel ordre professionnel ou d’intégrer des intervenants à un ordre déjà existant[[8].


Quelle est la clef pour devenir un ordre professionnel? Elle se trouve probablement quelque part entre jeux politiques et bureaucratie.


L’AEESQ travaille de manière acharnée depuis 2012 à créer un ordre professionnel pour les éducatrices et éducateurs spécialisés du Québec[9]. Elle s’est dotée de mécanisme d’encadrement de la profession pour protéger le public qui va au-delà de la mission de base d’une association. Malheureusement, la portée de ses actions est limitée et l’adhésion à celle-ci est sur base volontaire. Tant que les éducateurs spécialisés ne feront pas partie d’un ordre professionnel, il ne sera pas possible de contrôler dans les milieux de travail qui a le droit de porter ou non ce titre, ni de radier, d’empêcher d’agir en tant qu’éducateur une personne qui aurait commis des fautes graves. Être membre d’un ordre n’empêche pas tous les problèmes [10][11][12][13] et ce même si cela facilite l’encadrement et la supervision de ses membres. En contrepartie, même si les éducateurs spécialisés ne font pas partie d’un ordre, ils doivent tout de même se soumettre aux lois et faire face à la justice lorsqu’ils commettent des gestes répréhensibles[14][15].


Est-ce là une raison suffisante d’exclure les éducateurs spécialisés de la discussion lorsque vient le temps de réfléchir aux solutions qui s’offrent au public pour résoudre en partie la crise de notre système de santé?


Non.


Nous sommes déjà plus de 15000 à intervenir dans le réseau de la santé[16]. C’est sans compter les milliers d’éducatrices et d’éducateurs qui œuvrent dans le milieu scolaire et communautaire, ou tous celles et ceux qui ont choisi la pratique privée. Notre profession est enseignée dans les livres comme faisant partie intégrante des professionnels œuvrant en santé mentale[17]. Qu’est-ce que ça prendra pour que nous arrêtions d’être perçus uniquement comme du personnel de soutien? Les éducateurs spécialisés sont des professionnels au même titre que toutes les autres professions avec lesquelles nous collaborons au quotidien.


Et nous faisons définitivement partie de la solution.


[1] « Problématique de santé mentale, qui consulter? », dans Blogue du CIUSSS-MCQ, https://ciusssmcq.ca/blogue/90/problematique-de-sante-mentale-qui-consulter/?fbclid=IwAR1G4goUySmMsPUK2zLsBQjAV_MWClvkwVqeSM9tBni5C_0DnhdHPYA4-D4, [En ligne], adresse Web (Page consultée le 26-01-2023) [2] « En santé mentale, je peux consulter… », dans le Facebook de l’OPPQ, [En ligne], https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.linkedin.com%2Fposts%2Fordre-des-psycho%25C3%25A9ducateurs-et-psycho%25C3%25A9ducatrices-du-qu%25C3%25A9bec_bellcause-santaezmentale-activity-7024009755752894464-QU7X%3Futm_source%3Dshare%26utm_medium%3Dmember_ios%26fbclid%3DIwAR2j7VMnzBzibOjqfjdri8i7nSS0cJVqr9EiZBknBh-9THA2utoGDKhwQ0Q&h=AT1qSdar8Jm_J1SOgssPT3a0ZR_b8YcmPSwXxhp-bUjcnvdh4v08VQ7AvV9Yc3-E4IqNdQ9p0fTMs1SArHlF59Vu7YFPrQUfMq2KKchFdzf06W0Y0GHT1UrP_k2rFVKc9Cq-PY8_Mr0s (Page consultée le 26-01-2023) [3] « Code de déontologie de l’AEESQ », dans site web de l’AEESQ, [En ligne], https://www.aeesq.ca/fr/code-deontologie (Page consultée le26-01-2023) [4] « Information pour le grand public », dans site web de l’AEESQ, [En ligne], https://www.aeesq.ca/fr/grand-public (Page consultée le 26-01-2023) [5] Ibid [6] « Démarches de l’AEESQ vers un ordre professionnel », dans site web de l’AEESQ, [En ligne], https://www.aeesq.ca/fr/vers-un-ordre (Page consultée le 26-01-2023) [7] « Description de ce qu’est un ordre professionnel », dans site web de l’OPQ, [En ligne], https://www.opq.gouv.qc.ca/ordres-professionnels (Page consultée le 26-01-2023) [8] « Code des professions », dans le site LégisQuébec , [En ligne], https://www.legisquebec.gouv.qc.ca/fr/document/lc/C-26 (Page consultée le 26-01-2023) [9] « Démarches de l’AEESQ vers un ordre professionnel », dans site web de l’AEESQ, [En ligne], https://www.aeesq.ca/fr/vers-un-ordre (Page consultée le 26-01-2023) [10] « Relation avec un ancien patient, une sexologue est radiée pour trois ans. », dans Journal de MONTRÉAL, [En ligne], https://www.journaldemontreal.com/2021/04/03/relation-avec-un-ancien-patient-une-sexologue-est-radiee-pour-trois-ans (Page consultée le 26-01-2023) [11] « Chamanisme et relation sexuelle avec un patient, une psychoéducatrice radiée », dans Le DROIT, [En ligne], https://www.ledroit.com/2018/10/26/chamanisme-et-relation-sexuelle-avec-un-patient-une-psychoeducatrice-radiee-5bd1958bef3dc7b5684638b1b7ff58c4 (Page consultée le 26-01-2023) [12] « Relation sexuelle avec son protégée : une intervenante de la DPJ radiée », dans RADIO-CANADA, [En ligne], https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1730770/relations-sexuelles-intervenante-dpj-radiee-quebec (Page consultée le 26-01-2023) [13] « Un psychologue radiée jouait toujours au docteur. », dans JOURNAL DE MONTRÉAL, [En ligne], https://www.journaldemontreal.com/2022/02/20/un-psychologue-radie-jouait-toujours-au-docteur (Page consultée le 26-01-2023) [14] « Agressions sexuelles sur un ado de 16 ans, une ex-éducatrice spécialisée condamnée à 40 mois de prison », dans LA PRESSE, [En ligne], https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2022-05-18/agressions-sexuelles-sur-un-ado-de-16-ans/une-ex-educatrice-specialisee-condamnee-a-40-mois-de-prison.php (Page consultée le 26-01-2023) [15] « Un éducateur spécialisé accusé de voies de fait sur des handicapés », dans JOURNAL DE MONTRÉAL, [En ligne], https://www.journaldemontreal.com/2016/08/26/un-educateur-specialise-accuse-de-voies-de-fait-sur-des-handicapes#:~:text=SHAWINIGAN%20%7C%20Un%20%C3%A9ducateur%20sp%C3%A9cialis%C3%A9%20de,raison%20de%20ces%20pr%C3%A9sum%C3%A9es%20agressions. (Page consultée le 26-01-2023) [16] « Les éducatrices et éducateurs spécialisés, ça porte plusieurs chapeaux », dans site web du CIUSSS-CENTRE-SUD DE MONTRÉAL, [En ligne], https://ciusss-centresudmtl.gouv.qc.ca/actualite/les-educatrices-et-educateurs-specialises-ca-porte-plusieurs-chapeaux#:~:text=Les%20%C3%A9ducatrices%20et%20les%20%C3%A9ducateurs,connus%20davantage%20par%20la%20population. (Page consultée le 26-01-2023) [17] Martin Benny et al. Santé mentale et psychopathologie : une approche biopsychosociale, Montréal, Groupe Modulo, 3e édition, 2012, p.120.

88 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Déjouer les géants

Pendant mon congé de paternité, entre deux couches à changer et deux siestes pour refaire mes énergies, je songeais parfois à ma pratique privée. Je pensais aux gens que j'accompagne, mais aussi aux a

L'empathie dans la communication

Définit par le Larousse comme étant la ‘’faculté intuitive de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent’’, l’empathie est une posture, une manière de recevoir l’autre qui peut grand

Comments


bottom of page